Je te déclare aujourd’hui que les bergers sont les premiers adorateurs du Corps de Dieu. En eux il y a toutes les qualités requises pour être des adorateurs de mon Corps, âmes eucharistiques.     

 

Une foi certaine : ils croient à l'ange promptement et aveuglément.     

 

La générosité : ils donnent toute leur richesse au Seigneur.       

 

L'humilité : ils s'approchent des personnes plus pauvres humainement d'eux, modestement, avec des actes qui n'humilient pas, et se disent leurs serviteurs. 

 

Le désir : ce qu'ils ne peuvent donner d'eux-mêmes, ils s'ingénient promptement à le procurer avec un zèle courageux.          

 

La promptitude de l'obéissance : Marie désire que Zacharie soit averti et Éliey va tout de suite. Il ne remet pas à plus tard !            

 

L'amour, enfin : ils ne peuvent s'arracher de la crèche, et toi tu dis : "Ils y laissent leur cœur", C'est bien dit.      

 

Mais ne faudrait-il pas se comporter ainsi, même avec mon Sacrement ?         

1