Rechercher
  • Notre Dame en Bearn

L'Humilité

Mis à jour : nov. 13

"Le secret des saints est le secret de l'humilité, cette vertu si grande aux yeux de Dieu, mais inconnue au monde, vertu qui pousse à rester à l'ombre plutôt qu'à paraître, à se taire plutôt qu'à parler et qui préfère l'oubli à la renommée" PieXII


"Rien ne peut rentrer là où tout est rempli."



Cultiver la belle vertue de l'humilité


Le chemin de l'humiliation est le plus court...

Le père Gabriel de Ste Marie-Madeleine explique : De nombreuses âmes aimeraient être humbles, mais peu d’entre elles désirent l’humiliation. Beaucoup demandent à Dieu de les rendre humbles en priant ardemment pour cela, mais très peu désirent être humiliées. Pourtant, il est impossible d’obtenir la vertu de l’humilité sans les humiliations ; car de même que par l’étude nous pouvons acquérir des connaissances, c’est par le chemin de l’humiliation que nous pouvons atteindre l’humilité.

Tant que nous désirons la vertu de l’humilité, mais que nous ne sommes pas prêts à accepter les moyens qui mènent à elle, nous ne sommes pas véritablement sur le bon chemin pour l’acquérir. Même si, dans certaines situations, nous réussissons à agir humblement, cela pourrait bien être le résultat d’une humilité superficielle et apparente, plutôt que d’une humilité réelle et profonde. L’humilité est la vérité ; par conséquent, disons-nous que puisque nous ne possédons rien par nous-mêmes, à l’exception du péché, il est juste que nous recevions humiliations et mépris.

Obéir à l'autorité

L’une des manifestations les plus évidentes de l’orgueil est la désobéissance. Paradoxalement, la désobéissance et la rébellion sont acclamées comme de grandes vertus dans la société occidentale moderne. La chute de Satan est due à son orgueil : Non serviam, « Je ne servirai pas. »

D’autre part, l’humilité se manifeste toujours par l’obéissance à l’autorité, qu’elle soit représentée par votre patron ou par le gouvernement. Comme le dit saint Benoît :

Le premier degré d’humilité est l’obéissance sans délai.

Se méfier de soi

Les saints nous disent que. Si nous nous méfions de nous-même, et n’avions confiance qu’en Dieu seul, nous ne commettrions jamais aucun péché. Don Lorenzo Scupoli est allé jusqu’à dire que :

La méfiance de soi est indispensable dans le combat spirituel. Sans cette vertu, nous ne pouvons pas espérer vaincre nos passions les plus faibles, et encore moins espérer remporter la victoire.

Reconnaître notre rien

Un autre moyen très efficace de cultiver l’humilité, est de méditer la grandeur et la splendeur de Dieu, tout en reconnaissant en même temps notre propre néant par rapport à Lui. Le curé d’Ars affirme que :

Qui peut contempler l’immensité de Dieu, sans s’humilier dans la poussière à la seule pensée qu’Il a créé le ciel à partir de rien ? Et qu’il pourrait réduire le ciel et la terre en un rien de nouveau en prononçant un seul mot ? Dieu est si grand ; sa puissance est infinie. Il est la perfection et son éternité est sans fin. Sa justice et sa providence sont grandes. Il gouverne tout avec tant de sagesse, et s’occupe de tout avec tant de soin. Face à Lui, nous ne sommes rien !
La sainteté n’est pas dans telle ou telle pratique, elle consiste en une disposition du cœur qui nous rend humbles et petits entre les bras de Dieu, conscients de notre faiblesse et confiants jusqu’à l’audace en sa bonté de Père. Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus

Estimer les autres supérieurs à soi-même

Quand nous sommes orgueilleux, nous pensons inévitablement que nous sommes mieux que les autres. Nous prions comme le pharisien : « Seigneur, je te remercie car je ne suis pas comme les autres hommes. » Cette satisfaction de soi est incroyablement dangereuse pour nos âmes, et elle est une abomination pour Dieu. Les écritures et les saints affirment que le seul chemin sûr, c’est de considérer que les autres sont meilleurs que nous-mêmes.

« Ne soyez jamais intrigants ni vaniteux, mais ayez assez d’humilité pour estimer les autres supérieurs à vous-mêmes », affirme saint Paul (Ph 2,3).


Chapitre VII de L’Imitation du Jésus-Christ :

Ne vous estimez pas meilleur que les autres ; peut-être êtes-vous pire aux yeux de Dieu, qui sait ce qu’il y a dans l’homme. Ne vous enorgueillissez pas de vos bonnes œuvres, car les jugements de Dieu sont autres que ceux des hommes, et ce qui plaît aux hommes, souvent lui déplaît. S’il y a quelque bien en vous, croyez qu’il y en a plus dans les autres, afin de conserver l’humilité. Vous ne hasardez rien à vous mettre au-dessous de tous, mais il vous serait très nuisible de vous préférer à un seul. L’homme humble jouit d’une paix inaltérable, la colère et l’envie troublent le cœur du superbe.

Conclusion

Il n’y a aucun doute à ce sujet : l’humilité est le fondement de toute la vie spirituelle. Sans cette vertu, nous ne pourrons jamais progresser en sainteté. Pourtant, l’humilité n’est pas simplement une abstraction pour être admiré. C’est une vertu à apprendre et à pratiquer dans les souvent douloureuses circonstances de la vie quotidienne. Faisons tout notre possible pour être toujours humbles, à l’imitation de Jésus-Christ qui « s’est anéanti lui-même, prenant la forme d’esclave, étant fait à la ressemblance des hommes. »



Litanies de l'humilité

Cardinal Merry del Val V. Ô Jésus, doux et humble de cœur, R. Rendez mon cœur semblable au Vôtre. De ma volonté propre, délivrez-moi Seigneur, Du désir d’être estimé, Du désir d’être affectionné, Du désir d’être recherché, Du désir d’être honoré, Du désir d’être loué, Du désir d’être préféré, Du désir d’être consulté, Du désir d’être approuvé, Du désir d’être compris, Du désir d’être visité, De la crainte d’être humilié, De la crainte d’être méprisé, De la crainte d’être rebuté, De la crainte d’être calomnié, De la crainte d’être oublié, De la crainte d’être raillé, De la crainte d’être soupçonné, De la crainte d’être injurié, De la crainte d’être abandonné, De la crainte d’être refusé, Que d’autres soient plus aimés que moi, accordez-moi, Seigneur, de le désirer, Que d’autres soient plus estimés que moi, Que d’autres grandissent dans l’opinion et que je diminue, Que d’autres soient loués et que je sois oublié, Que d’autres soient employés et que je sois mis de côté, Que d’autres soient préférés en tout, Que d’autres soient plus saints que moi, pourvu que je le soit autant que je puis l’être, D’être inconnu et pauvre, Seigneur, je veux me réjouir, D’être dépourvu des perfections naturelles du corps et de l’esprit, Qu’on ne pense pas à moi, Qu’on m’occupe aux emplois les plus bas, Qu’on ne daigne même pas se servir de moi, Qu’on ne me demande jamais mon avis, Qu’on me laisse à la dernière place, Qu’on ne me fasse jamais de compliment, Qu’on me blâme à temps et à contretemps, V. Bienheureux ceux qui souffrent persécution pour la justice, R. Car le Royaume des Cieux est à eux. Prions Dieu, qui résistez aux orgueilleux et donnez votre grâce aux humbles, accordez-nous la vraie humilité, celle dont Votre Fils unique a donné l’exemple à Ses fidèles, pour que jamais l’orgueil en nous ne provoque Votre colère, mais qu’au contraire notre soumission attire sur nous les dons de Votre grâce. Par le même Jésus-Christ, Votre Fils.


80 vues

BLOG

 

Nous vous proposons divers thèmes associés à des lectures spirituelles, des documentaires, des homélies ou un film.

VOIR >>

CONTACT

 

05 59 81 04 83

2 Place Royale

64230 Lescar

paroisselescar@gmail.com

M'INSCRIRE A LA GAZETTE DE LA PAROISSE