top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurNotre Dame en Bearn

Sainte Bernadette Foi Espérance Charité

Pas de miracle sans la foi

« Cette eau n'aurait pas de vertu sans la foi. »
« Une seul goutte suffit. »

(Bernadette en parlant de l'eau de la grotte de Massabielle à Lourdes)


Je ne vous promets pas de vous rendre heureuse en ce monde, amis dans l'autre”. La Sainte Vierge à Bernadette.


Humilité et confiance

Obéissance sans délai ; sans si sans mais...


C'est au cours de cet ensemble de treize apparitions, les premières du Carême, que Marie appelle à prier pour les pécheurs, demande leur conversion et insiste sur la pénitence. Cette pénitence touche à la fois le corps et l'esprit.

À la septième visite, qui prend place au centre exact de cet ensemble, Bernadette s'humilie en obéissant aux instructions de la Mère de Dieu. Elle exécute des gestes apparemment absurdes et rebutants, tels que baiser la terre, se traîner à genoux, se mettre de la boue sur le visage, se laver à la source, manger l'herbe qui pousse dans la grotte, tout en essayant de boire l'eau boueuse qui émerge du sol et qui, après que Bernadette ait creusé la terre, deviendra la célèbre source miraculeuse.

Les personnes présentes sont consternées, beaucoup tiennent la petite bergère pour folle. Ces gestes prennent tout leur sens en cette période de Carême, qui est un temps de jeûne et de sanctification avant Pâques, et dont l'austérité nourrit la conscience du péché. Il fait écho à l'extrême dénuement auquel est confrontée Bernadette en cette année 1858, dénuement s'inscrivant dans une vie marquée par la piété, la simplicité et un jeûne forcé. Toute son existence fut en fait un temps de Carême.



Le choix de Marie est le choix du Bon Dieu : l'humilité





Corps incorrompu de soeur Marie-Bernarde



265 vues

Comments


bottom of page