Rechercher
  • Notre Dame en Bearn

France fille aînée de l'Eglise... Rends Gloire à Dieu !

Mis à jour : mai 5


Petite Histoire de France Jacques Bainville ici



Visite de Rocamadour avec l'abbé Ronan de Gouvello



Mettons la France et le monde sous le manteau de Marie >>

Mouvement sacerdotal marial

16h30 Vous pouvez vous unir au mouvement sacerdotal marial. Déroulé ici >>

Les mystères glorieux seront priés chaque jour

Lecture 335 du livre bleu ici


"Tu disais hier qu'il y a des sacrifices plus agréables à Dieu que celui des agneaux et des béliers, et aussi qu'il y a des lèpres plus honteuses que celles de la chair. Je n'ai pas bien compris ta pensée"dit un berger et il termine : "Avant qu'un agneau ait un an et qu'il soit le plus beau du troupeau, sans tache et sans défauts, sais-tu combien de sacrifices il faut faire et combien de fois il faut vaincre la tentation d'en faire le mouton du troupeau ou de le vendre comme tel ? Or si pendant un an on résiste à toute tentation et si on le soigne et si on s'attache à lui, perle du troupeau, sais-tu comme est grand le sacrifice de l'immoler sans profit et avec douleur ? Peut-il y avoir un sacrifice plus grand à offrir au Seigneur ?"


"Homme, je te dis en vérité que le sacrifice ne réside pas dans la bête immolée, mais dans l'effort que tu as fait pour la garder pour l'immolation. En vérité je vous dis qu'il va venir le jour où, comme le dit la parole inspirée, Dieu dira : "Je n'ai pas besoin du sacrifice des agneaux et des béliers" et Il exigera un sacrifice unique et parfait, et à dater de cette heure, tout sacrifice sera spirituel. Mais on a dit déjà depuis des siècles quel sacrifice préfère le Seigneur. David s'écrie en pleurant: "Si tu avais désiré un sacrifice je te l'aurais offert, mais les holocaustes ne te plaisent pas. Le sacrifice qui plaît à Dieu, c'est l'esprit contrit (et Moi j'ajoute : obéissant et affectueux, car on peut accomplir aussi un sacrifice de louange, de joie et d'amour et non seulement d'expiation). Le sacrifice à Dieu, c'est l'esprit brisé ; le cœur contrit et humilié, Toi, ô Dieu, tu ne le méprises pas". Non, II ne méprise pas non plus le cœur qui a péché et s'est humilié, votre Père. Et alors comment accueillera-t-il le sacrifice du cœur pur, juste, qui l'aime ? Voilà le sacrifice le plus agréable : le sacrifice quotidien de la volonté humaine à la volonté divine, qui se montre dans la Loi, les inspirations et dans les événements journaliers. Et aussi, ce n'est pas la lèpre de la chair la plus honteuse et qui exclut de la vue des hommes et des lieux de prière, mais c'est la lèpre du péché. Il est vrai qu'elle passe bien souvent ignorée des hommes. Mais vivez-vous pour les hommes ou pour le Seigneur ? Est-ce que tout se termine ici, ou bien continue dans l'autre vie ? Vous le savez. Et alors soyez saints pour n'être pas lépreux aux yeux de Dieu qui voit le cœur des hommes, et gardez-vous purs dans votre esprit pour pouvoir vivre éternellement."


De l'Evangile tel qu'il m'a été révélé. Tome 7 Chapitre 194

Lire plus ici

139 vues

BLOG

 

Nous vous proposons divers thèmes associés à des lectures spirituelles, des documentaires, des homélies ou un film.

VOIR >>

CONTACT

 

05 59 81 04 83

2 Place Royale

64230 Lescar

paroisselescar@gmail.com

M'INSCRIRE A LA GAZETTE DE LA PAROISSE