9ème jour

IIème Dimanche de l'Avent

   Ce qu’il y a de plus beau sur la terre est toujours précédé d’une préparation. Même l’enfant est porté neuf mois dans le sein de sa mère ! Et malheureusement, aujourd’hui, avec notre mentalité actuelle qui achète et qui vend et qui agit avec beaucoup de facilité quand il y a ce qu’il faut dans la poche, nous voulons tout, tout de suite, et c’est ça le drame ! Nous n’acceptons plus la préparation. Même Jésus, pour révéler Sa sagesse, a dû être précédé par un Elie qui est notre saint Jean-Baptiste.

 

   Tout se prépare, du moins, tout ce qu’il y a de grand, de beau. Aucun chef-d’œuvre ne s’est réalisé sans une préparation précise, détaillée, qui a exigé des efforts, et c’est ce que nous devons comprendre. Et c’est pourquoi, avec les êtres qui nous entourent, nous devons être extrêmement patients ! Je vous le disais, il faut neuf mois pour qu’un enfant surgisse au jour, et il faudra peut-être des années pour qu’un être se convertisse ; peut-être même simplement sur le lit de mort, il ouvrira ses yeux à la lumière avant que celle-ci ne le ravisse. Alors, soyons patients et n’ayons pas peur de consacrer du temps à la préparation de l’éclosion. Ne cherchons pas l’éclosion, préparons-la, par notre travail, par notre persévérance, par de multiples efforts qu’il faut fournir tous les jours pour que telle ou telle réalité émerge ici-bas, surtout les réalités surnaturelles : aucun travail divin ne se fait sans l’œuvre du temps !

   Essayons de vivre au rythme du Christ qui, Lui aussi, a préparé Sa venue par la présence de la sainte Famille, notamment de l’Immaculée, et ensuite, par ce très grand Jean-Baptiste qui va quand même s’égosiller pendant plusieurs mois avant que Jésus n’ouvre sa bouche divine ! La préparation est essentielle en tout ce que nous faisons !

père Michel Marie Zanotti Sorkine